Accueil
Portfolio
Démarche
Textes
CV
Contact
Liens

SERVICES

Artiste-Comptable
Design

Projet de résidence Les améliorations locatives

Centre d'artistes Caravansérail, Rimouski, Québec
du 13 février au 15 mars 2004

Les améliorations locatives, Julie Picard

Projet de résidence
D'une durée d'un mois, cette résidence explorait la thématique du passage.

«Les lieux qu'on occupe temporairement et ces paysages qu'on traverse sont comme ces objets qu'on trouve. Je me les approprie, temporairement telle une locataire, en transit le temps d'une résidence.

À la manière d'objets trouvés, les lieux habités m'interpellent des jeux de manipulations et d'associations. Sous forme de petites interventions spontanées et de surprises cachées dans le paysage, j'ai assemblé les espaces privés et publics, l'extérieur et l'intérieur, la chaleur des demeures et le froid de l'hiver.»

En utilisant des matériaux trouvés sur place, j'ai réalisé des interventions in-situ éphémères qui avaient comme objectif d'apporter une amélioration, une plus-value aux endroits investis. Dans le même esprit de cueillette d'objet dans un paysage, je me suis intéressée à l'idée d'être de passage, en transition, le temps d'une résidence. Je me suis alors dirigée vers un choix de matériaux éphémères, interrogeant par le fait même le besoin de laisser sa trace et de transformer son milieu. Lors de cette résidence, j'ai réalisé deux projets; un dans l'atelier de travail et l'autre à l'extérieur. Je me suis inspirée de l'îconographie de d'hiver pour créer mes œuvres. J'ai voulu aussi transposer l'aspect reconnaissable et accessible dans mes œuvres, aussi bien à travers le matériau utilisé que dans sa forme créée.

Dans l'atelier, j'ai construis Les Flocons. Il s'agit de plusieurs dizaines de constructions tridimensionnelles faites à partir de circulaires et ayant la forme de flocons de neige. Rappelant la technique de l'origami ou certains bricolages d'enfants, chaque flocon unique magnifiait ce papier publicitaire.

À l'extérieur, le projet Walk of Fame prenait la forme d'interventions sculpturales répandues dans la ville de Rimouski. À partir d'un moule fabriqué en atelier, de l'eau glacée prenait la forme d'une étoile à cinq branches. Je disposais ensuite les étoiles de glace sur les trottoirs. Une simple promenade transportait les piétons sur la célèbre rue qui intronise les vedettes américaines. Un rêve qui dure le temps que la glace fonde...Les passants qui ont fait l'expérience de cette intervention reconnaissaient immédiatement cette forme, l'étoile. C'est une structure belle, qui attise l'imaginaire et la magie de l'espace. Les piétons se demandaient d'où provenait cette étoile. J'ai même surpris un homme lever les yeux vers le ciel, semblant vérifier si une autre étoile n'allait pas lui tomber sur la tête!


Les Flocons, julie Picard

Photo: Steeve Leroux

Les Flocons, 2004
Vue de flocons sélectionnés

Papiers publicitaires et colle blanche liquide
Dimensions variant de 25 à 35 cm de diamètre

Vue de mon atelier de résidence au Centre Caravansérail, Julie Picard


Photo: Philippe Hamelin

Vue de mon atelier de résidence au Centre Caravansérail, 2004

Walk of Fame, Julie Picard

Photo: Julie Picard et Steeve Leroux

Walk of Fame
(Images du haut)
Fabrication de l'étoile de glace à partir d'un moule de plastique Coroplast

(Images du bas)
L'artiste effectuant la mise en place des étoiles sur les trottoirs de la ville de Rimouski

Walk of Fame, Julie Picard

Photo: Julie Picard et Julie Lévesque

Walk of Fame
(Images du haut)
Le temps que la glace fonde et l'étoile disparaît

(Images du bas)
Des étoiles installées sur les passages piétonniers traversant la voie férrée

Le Chapeau de Fête, Julie Picard

Photos: Philippe Hamelin et Julie Lévesque

Le Chapeau de Fête, 2004
4 photographies prises lors d'un anniversaire, Rimouski

Papier publicitaire et ficelle
45 cm hauteur X 30 cm diamètre




   Julie Picard     Accueil - Portfolio - Démarche - Articles - CV  - Contact - Liens - Travail Culturel - Design