Accueil
Portfolio
Démarche
Textes
CV
Contact
Liens

SERVICES

Artiste-Comptable
Design

Articles à lire sur julie picard


Julie Picard, artiste en arts visuels, Corine Grosjean

Utilisant comme matière première le papier issu du recyclage, Julie Picard découpe, colle, explore maintes techniques de pliages apparentées à l'origami. De nos papiers – déchets – naissent ainsi des œuvres sculpturales tridimensionnelles à l'esthétique minimaliste, qui s'inscrivent dans son temps.

Le corpus d'œuvre intitulé Made in Paris / Fait en papier, réalisé lors d'une résidence à la Cité Internationale Universitaire de Paris en 2006, est significatif du travail de l'artiste. Ce dernier s'articule essentiellement autour de la reproduction d'un visuel ou d'une technique, au moyen de la multiplication ou de la fragmentation.

Ses installations instaurent un « aménagement d'espace nomade », modifiant le lieu investi, dans le plus grand respect de l'endroit, sans laisser de trace. Habitées par une conscience écologique que se soit lors de la production – colle biodégradable, papiers récupérés etc.– ou la diffusion, ses œuvres transposent également la mouvance dans laquelle nous vivons aujourd'hui.

Cette tendance aux renouvellements, aux changements, à l'exode, s'oppose à une sédentarisation. Dans cette perspective de mouvement, l'ensemble de ses objets hétéroclites se façonne d'un corps infiniment petit en une abondante étendue. Entre artistique et investigation se développe un nouveau concept décoratif individualisé, atypique, modulable et amovible.

Les œuvres Projet Tori, principalement À table! et Le tapis, traduisent une approche des structures ornementales dans un environnement d'exposition intra-muros ou extra-muros, parfois insolite. Accolés par une série de combinaisons, les modules offrent deux visions de cette œuvre. On passe ainsi d'un paradigme de division – les modules distincts – à un paradigme unitaire – le tapis ou le napperon – reliés par un enchainement de deux instants, de deux regards.

        Les titres entremêlant, avec subtilité, jeux de mots et expressions françaises font partie à part entière des œuvres. Déconstruire Paris, Paris ne s'est pas construit en une nuit et Mettre Paris en boîte l'attestent. Cette reconstitution originale de la ville de Paris nous reporte à la naissance de celle-ci. Notre aptitude à transformer la métropole nous interroge sur les rapports intrinsèques qui existent entre l'Homme et son environnement. De là, l'expression « Paris ne s'est pas fait en un jour » prend tout son sens. Tout comme il est possible de « mettre Paris en boîte » !

Au delà des relations existantes entre la matière et l'artiste, l'œuvre et son contexte ou le visiteur, Julie Picard nous invite à reconsidérer ce que nous voyons, afin de laisser libre cours à notre créativité, de manière à estomper les limites de notre vision, par le jeu du déploiement et de la représentation.




C.G

    

* Chanson de Régine, Les p'tits papiers.





À la suite de ses études en communication et métiers de l'exposition spécialisée en art contemporain, Corinne Grosjean a immigré temporairement à Québec, pour effectuer un stage aux Éditions J'ai VU en automne 2007. C'est au cours de ce séjour qu'elle a découvert les œuvres de l'artiste Julie Picard, quelques temps avant son retour en France, son pays natal, où elle se veut active dans la diffusion des pratiques artistiques toutes confondues.

VOIR LES IMAGES DE LA RÉSIDENCE:


Made in Paris Fait en papier
En savoir plus sur la CIUP

CIUP


Julie Picard Matière à poésie Hélène Matte

Crédit photo: Guillaume D. Cyr


Revue arts visuels 2009: manifestation inspirante

Extrait de l'article:

Julie Picard gagne l'or à Beyrouth

La lauréate du prix Videre Relève de l'année dernière, Julie Picard, a fait plus que représenter le Québec aux VIe Jeux de la Francophonie à Beyrouth, au Liban : elle y a remporté la médaille d'or. L'œuvre qui lui a donné la victoire, Principe de proportionnalité, est une sculpture faite de papier journal représentant deux canons se faisant face. Les cylindres de trois mètres ont été réalisés à l'aide d'une technique de pliage et de collage qui forme des alvéoles. Une technique qui caractérise les œuvres de Picard et qu'elle seule maîtrise à la perfection. Nous avions vu Principe de proportionnalité lors du 400e. Un canon était à Lévis et l'autre à Québec. Dans chaque lieu d'exposition - à Regart et à la maison Fornel -, un canon était braqué sur l'autre, paré à la riposte d'une rive à l'autre.



Julie Picard: sculpter l'éphémère


Julie Picard: sculpter l'éphémère

Crédit Photo: Laetitia Deconinck

Ce journal que vous êtes en train de lire, l'artiste Julie Picard y voit plus qu'un condensé de l'actualité ou un amalgame de feuilles. La sculpteure travaille le papier pour donner une seconde de vie aux quotidiens, magazines et cahiers publicitaires de ce monde et en faire des œuvres originales.

L'intérêt pour le papier a pris naissance un peu par hasard, lorsque l'artiste était aux études au tournant des années 2000. Comme la municipalité où elle résidait, Boischatel, ne récupérait pas le papier à l'époque, elle avait pris l'habitude de ramasser les journaux pour les déposer dans les bacs de l'université. Et puis un jour, le déclic : la pile de papier atterrira plutôt dans son atelier pour lui servir de matière première. «Ce que j'aime beaucoup du papier, c'est son côté éphémère», note l'artiste. Elle «réactive» les rebuts avec des techniques s'inspirant de l'origami et même... du tissage.

Julie Picard roule sa bosse depuis maintenant 10 ans. L'an dernier, elle a reçu le prix Videre Relève, le prix d'excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec. Cette année, nouvel honneur, cette fois à l'international. Une de ses créations a été récompensée récemment aux Jeux de la Francophonie à Beyrouth, au Liban. L'œuvre intitulée Le principe de proportionnalité représente deux canons grandeur nature faits de journaux et de carton recyclés qui se font face. Les cylindres de trois mètres sont réalisés à l'aide d'une technique de pliage et de collage qui forme des alvéoles.

Le titre fait référence à la proportionnalité de la riposte, un terme géopolitique qui implique que la réponse à une menace doit être proportionnelle à la gravité de l'offense subie.

L'artiste trouvait que cette œuvre avait d'autant plus sa place aux Jeux de Beyrouth, puisque «ces règlements» de la guerre avaient pris là-bas tout leur sens en 2006, lorsque les représailles d'Israël pour répliquer à une attaque du Liban avaient été jugées démesurées.

«Ce terme-là m'a vraiment frappé l'imaginaire, parce que je trouvais ça complètement surréel qu'on soit là à la télévision, spectateurs de la guerre, et qu'il y ait des règlements, comme ça, au même titre qu'un jeu télévisé.» L'œuvre cherche à faire réfléchir sur la guerre et sur la rivalité. L'effet miroir représente «la réplique qui deviendra son propre reflet», selon l'artiste.

Julie Picard est heureuse d'avoir reçu cette reconnaissance internationale. Mais la formule inspirée des Olympiques, avec juges, podium, médailles et hymne national l'a surprise. De l'art de compétition, est-ce que ça existe? s'est-elle demandé. «C'est un peu ambivalent comme sensation : c'est super plaisant, c'est important au niveau professionnel. Sauf que dans le domaine, dans la carrière artistique, ce n'est pas une finalité de gagner une médaille d'or. Ce n'est vraiment pas une formule qu'on a l'habitude de voir en art.»

L'artiste de 31 ans travaille depuis un an et demi en comptabilité au Centre culture et environnement Frédéric Back. Elle aide les organismes à but non lucratif en environnement et en culture. Un poste taillé sur mesure pour cette artiste écolo.

Et l'après-Jeux semble prometteur : elle attend une confirmation pour exposer à l'international. «C'est sûr que ç« a ouvert des portes. J'ai eu des propositions », conclut-elle.


Lauréate du Prix Videre Relève 2008 des Prix d'excellence des Arts et de la Culture de Québec
En savoir plus: Prix Videre Releve 2008



image

Documentaire de 7 minutes qui présente des artistes visuels qui travaillent avec des matières recyclées
Visionnez le documentaire RECYCLART

image

Julie Picard, du talent à grand déploiement

Le talent de l'artiste sculpteure Julie Picard a été reconnu à la grandeur de la région de Québec, alors que la Boischateloise a remporté le Prix Videre Relève lors de la 22e édition des Prix d'excellence des arts et de la culture, présentée le 18 novembre, à l'Hôtel de ville de Québec...



image


Espace sculpture Julie Picard par Hélène Matte




      Julie Picard  Accueil - Portfolio - Démarche - Articles - CV  - Contact - Liens - Travail Culturel - Design